2018 — Projet réalisé avec les classes de CE2/CM2 de l’école Frescatis de Saint-Pons de Thomières (34)
Résidence Création en Cours, organisée par les Ateliers Médicis et soutenue par les ministères de la Culture et de l’Éducation.
Photos : Mario Simon Lafleur


Derrière l’esthétique clinquante et colorée des piñatas se cachent des codes et des mythologies. Bien que les piñatas soient aujourd’hui un symbole de fête, devenu objet de consommation et de loisir, elles ont longtemps été plus symboliques. Que ces objets à détruire aient été utilisés en Chine, au Danemark ou au Mexique, ils ont toujours été porteurs des craintes et des aspirations des civilisations qui les créaient. Aujourd’hui, quelles sont nos craintes, nos peurs, nos envies et nos aspirations ? En utilisant des symboles contemporains et des techniques ancestrales comme la broderie et la céramique, je cherche à imaginer de nouvelles formes pour ce rituel de destruction exutoire.

Dans le cadre de la résidence Création en Cours, j’ai travaillé avec les élèves des classes de CE2/CM2 de l’école Frescatis de Saint-Pons de Thomières afin qu’ils réalisent des piñatas représentant leurs peurs, angoisses ou inquiétudes. Pendant 6 mois, nous avons dessiné puis représenté en volume une piñata à l’image de leurs craintes, qu’ils ont détruit lors d’une cérémonie dédiée.







                           ☀︎  marcadet →